Entretien des gaines de ventilation : par qui, quand et comment ?

système de ventilation

Le nettoyage des gaines sert à entretenir la ventilation, ainsi qu’à préserver la santé et la sécurité des occupants de l’immeuble. Un système encrassé expose en effet à différents dangers, dont des problèmes respiratoires dus à un air vicié qui n’est pas correctement évacué vers l’extérieur. Cette opération doit être absolument effectuée de manière régulière !

Qu’est-ce qu’il faut savoir sur l’entretien de gaines de ventilation

Sans un nettoyage périodique, les gaines de ventilation seront polluées par la poussière, la fumée, la graisse et autres particules. À cause de cet encrassement, l’appareil fonctionnera mal et exposera les usagers à de nombreux dangers.

Un nettoyage régulier

VMC Double fluxIl est nécessaire de procéder au nettoyage complet d’un système de ventilation au moins une fois par an, car l’accumulation de saleté peut court-circuiter l’appareil. Le risque d’incendie est bien réel ! Les champignons, les bactéries et les virus prolifèreront et se propageront. Le réseau aéraulique doit être nettoyé !

Les aliments laissés à l’air libre peuvent être souillés, exposant ceux qui vont les manger à un risque d’intoxication. L’air vicié provoquera peut-être des réactions allergiques et des inflammations respiratoires. En plus de l’odeur désagréable, les ventilateurs subiront une baisse de performance et s’useront plus vite que prévu.

Le bon moment

Il faut nettoyer aussi souvent que possible les ventilateurs, mais un entretien complet de l’appareil, notamment des gaines, est nécessaire au moins une fois par an. L’appareil est fortement sollicité en hiver, car l’air a besoin d’être purifié et chauffé (cas d’un climatiseur réversible).

Le système de ventilation a besoin d’un entretien complet au printemps pour se préparer à l’été, une autre période de l’année durant laquelle l’aération et le renouvellement de l’air intérieur sont impératifs !

Confier le nettoyage à un professionnel

Seule une entreprise spécialisée est en mesure de procéder proprement au nettoyage de gaine de ventilation. Il faut avoir des qualifications pour entretenir les gaines et les conduits d’un système de ventilation, notamment des certifications QUALIBAT et sécurité N1/N2.

Les techniciens doivent avoir suivi une formation à la prévention des risques liés à l’amiante. Ils doivent être capables de réaliser un diagnostic, une désinfection et une décontamination des conduits. Un véritable professionnel devrait proposer un contrat de maintenance pour une intervention ponctuelle.

Nettoyer soi-même les gaines de son système de ventilation

Dans le cas d’une maison individuelle, le propriétaire peut procéder lui-même à l’entretien de ses gaines de ventilation, à condition qu’il soit un excellent bricoleur ! Dès qu’il s’agit d’un bâtiment collectif ou d’un local professionnel, l’intervention d’un professionnel est indispensable. Il en va de la sécurité et de la santé des occupants !

D’ailleurs, la loi le préconise sinon l’impose pour le bien de tous. Il faudra faire appel à une entreprise qui pourra entretenir à la fois les gaines et les autres éléments constituant le système de ventilation.

Comment se passe le nettoyage de gaines de ventilation ?

Il faut savoir que l’entretien de gaines et de conduits d’une VMC suit des étapes bien ordonnées, garantissant la qualité de l’intervention, mais aussi la sécurité de l’intervenant et des occupants.

Avant le nettoyage

L’opération de nettoyage est précédée par un audit de la situation, en l’occurrence un diagnostic permettant de déterminer l’ampleur du travail à faire et les solutions les plus adaptées. L’objectif consiste à remettre à neuf les conduits.

Le technicien repèrera donc les zones à risques à nettoyer en priorité, analysant chaque recoin, allant jusqu’à utiliser une caméra endoscopique si nécessaire. Il pourra ainsi trouver le moyen d’aborder le nettoyage et prévoir l’équipement nécessaire.

Le nettoyage proprement dit

Le nettoyage du conduit ou des conduits à l’intérieur d’une gaine s’effectue à l’aide d’une brosse flexible appelée « fine ». Il s’agit surtout d’enlever la poussière et les saletés qui s’accrochent aux parois des conduits. La graisse est plus difficile à enlever !

Les résidus qui viennent d’être grattés sont par la suite aspirés à l’aide d’une centrale d’aspiration équipée de différents filtres.

Désinfection et décontamination du conduit

Lorsque les résidus sont éliminés, la prochaine étape consiste en la désinfection et la décontamination des conduits. Les bactéries, les virus et autres substances nocives doivent être supprimés. Au fil des années, les conduits peuvent devenir un véritable bouillon de culture, présentant un réel danger pour la santé.

Pour y remédier, le technicien aura recours à plusieurs produits toxiques, mais efficaces. Les occupants ne courent aucun risque, car leurs effets disparaîtront une fois le traitement terminé. On parle ici de bactéricide, fongicide, virucide ou encore de germicide.

Après le nettoyage

La dernière étape est le contrôle du résultat et l’évaluation de la bonne tenue du système de ventilation. Le professionnel analyse la qualité de l’air, utilise un ballon d’obturation pour tester l’étanchéité à l’air et à l’eau et des rondelles de mousse pour assurer l’étanchéité du conduit. La ventilation est fin prête !